• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une journée spéciale

Une journée spéciale - Tim Nguyen

Chaque week-end, je rendais visite à mon grand-père avec mon fils. À cette époque, il avait à peine 13 ans et commençait à avoir des boutons et faisait quelque traitement acné. Mais, je me faisais une joie de prendre cette initiative, car après tout, le premier devoir d’un père est de faire connaître à son fils ses racines. La maison de mes grands-parents se trouvait écartée de la ville. Un petit village en pleine forêt entouré par les montagnes. Ma grand-mère est décédée d’un cancer, et donc, mon grand-père habitait seul et passait la plupart de son temps à pêcher et à cueillir des champignons dans les bois. C’était un homme dur qui ne mâchait pas ses mots. Il avait la réputation d’être quelqu’un de sarcastique qui ne cherchait pas à plaire aux autres. Fana d’aventure et d’écologie, ma femme, un jour a décidé d’organiser une grande randonnée dans les montagnes, elle me disait qu’elle avait besoin d’un petit break en pleine forêt  si elle voulait continuer à travailler pour son patron. C’était non seulement l’occasion pour nous de faire du sport, mais aussi le meilleur moyen d’être en relation de manière profonde avec la nature et de renouer avec nos racines. C’était la première fois que mon fils venait camper avec la famille en pleine nature et je voulais lui donner une bonne première impression. Arrivé dans les bois, grand-père nous a raconté l’histoire de cette forêt. Il disait que c’était là qu’il se cachait de ses grands frères quand il était petit. Non loin de là, nous avons aperçu une petite maison rustique et abandonnée. Grand-père, d’un air triste, se tourna vers nous et nous a raconté que c’était la maison de ses parents, que son père a construit durant la Première Guerre mondiale. Il nous a expliqué que les fondations de cette maison ont été détruites par de petites bêtes, mais les dégâts ont déjà été excessifs et la maison n’a pu être sauvée. Donc, ils ont dû déménager. C’était la première fois que grand-père me racontait cette histoire. Je lui ai demandé pourquoi il ne m’en a jamais parlé, il m’a répondu qu’il n’a jamais trouvé le courage d’en parler à quelqu’un. Moi qui n’ai jamais vu mon grand-père pleurer, même pas à l’enterrement de ma grand-mère, ce jour-là, j’ai vu verser une larme. Et là, j’ai compris que derrière cet homme d’une apparence dure et stoïque, se cachait un être sensible et doux.

 

The author:

author

Je suis un jeune photographe amateur. J'ai développé le goût de la photo lors d'un voyage au Sénégal. Je savais qu'il me serait impossible de conserver dans ma mémoire toutes ces images, tant les belles que les plus difficiles. J'ai une opinion sur presque tout. Mon rêve serait d'ouvrir ma propre galerie d'art. D'ici-là, je viendrai discuter avec vous de tout et de rien. De toutes ces idées farfelues qui me trottent dans la tête du matin au soir. On devrait bien s'amuser!